Rechercher
  • IADES

Pourquoi les vétérinaires luttent aussi contre la pauvreté ?

Dans un village de Guinée, en 2013, un enfant tombe malade et décède quelques jours plus tard.

Cet enfant était le premier à avoir contracté le virus Ebola, après avoir eu contact avec un animal sauvage, d'après les responsables de santé publique.

Ceci marque le début d'une épidémie catastrophique, avec un bilan de plus de 11 000 décès, et plus de 10 000 survivants avec séquelles. C'est de la même manière que de nombreuses épidémies ont ainsi commencées.

Aujourd'hui, il est vital de créer des systèmes de santé publique efficaces, reposant sur le fait que la santé humaine, la santé animale et la santé environnementale sont liées, ne font qu'un, et doivent être améliorées simultanément.

Cette approche s'appelle l’approche "Une Seule Santé".

Aujourd'hui, les vétérinaires jouent un rôle essentiel :  ils contribuent non seulement à l'approche "une seule santé", mais aussi à la résistance des espèces et des sols, en aidant les agriculteurs dans le choix des élevages et de l’alimentation des animaux, pour développer la meilleure croissance possible.

Les éleveurs bénéficiaires de IADES reçoivent une première formation en gestion du budget et du crédit, à laquelle s’ajoute une formation continue à l’élevage et aux soins des animaux, leur permettant d'améliorer la #santé animale et d'accroitre la production et la résilience des systèmes d'élevage. 

0 vue

© 2017 IADES_TOGO // iadesmicroloan@gmail.com